La foire aux questions
 
  • Pourquoi devrais-je avoir un système d'alarme?
  • De quoi se compose un système d'alarme ?
  • Quels sont les avantages d'un système relié à un central de surveillance?
  • Comment choisir ma compagnie d'alarme ?
  • Quel est l'impact des fausses alarmes sur la qualité du service?
  • Qu'est ce une alarme de type non fondé ou fausse alarme?
  • Après combien d'alarmes non fondées suis-je pénalisé?
  • Que dois-je faire si j'ai dépassé le nombre permis d'alarmes non fondées?
  • Que faire si l'alarme se déclenche accidentellement en ma présence?
  • Qu'est-ce qu' une ligne supervisée(DVACS)?
  • Quels sont les avantages d'une ligne supervisée ?
  • Que faire si j'ai des animaux domestiques?
  • Ai-je droit à un rabais sur ma prime d'assurance habitation si je possède un système d'alarme?
  • Qu'est ce qu'un certificat ULC ?
  • Extraits de la rue PROTÉGEZ-VOUS en matière de sécurité résidentielle.


  • Pourquoi devrais-je avoir un système d'alarme?
    Réponse :  On ne saurait prétendre qu'un système d'alarme élimine toute possibilité de cambriolage. Cependant, sa présence peut inciter le voleur à choisir une autre maison.  Il est par ailleurs démontré que les dommages subis et l'ampleur des pertes seront considérablement réduits lorsque les cambrioleurs doivent opérer dans des locaux protégés par un système d'alarme.

    De quoi se compose un système d'alarme ?
    Réponse:  La plupart des systèmes sont composés de contacts installés aux portes et aux fenêtres combinés à des détecteurs de mouvement.  Toutefois, comme les détecteurs de mouvement ne transmettent l'alarme que lorsque quelqu'un se trouve déjà à l'intérieur, ils ne devraient en aucun cas être utilisés comme source de détection principale.  Il est donc fortement recommandé de protéger d'abord tous les accès potentiels avec des contacts qui signaleront toute tentative d'intrusion.  Des détecteurs de bris de verre aux endroits stratégiques sont également recommandés.

    Un système d'alarme résidentiel classique comprend:

    • un panneau de contrôle où arrivent tous les fils, incluant la batterie d'appoint et le système de communication avec le poste central de surveillance le cas échéant.
    • un clavier de commande pour actionner ou neutraliser le système d'alarme.  D'autres claviers peuvent s'ajouter, notamment dans la chambre à coucher.  Ainsi, si l'alarme déclenche au milieu de la nuit et que le système le permette, l'écran du clavier indiquera la provenance du signal, à savoir quelle porte, quelle fenêtre ont été ouvertes, alors que l'activation d'un ou plusieurs détecteurs de mouvement permettront de localiser rapidement l'intrus dans la maison.
    • une sirène à la puissante sonnerie avertissant  l'intrus qu'il a été détecté.
    • des détecteurs de mouvement installés à l'intérieur et qui s'activent lorsqu'une présence est décelée.  Ces détecteurs fonctionnent à l'infrarouge ou au moyen de cellules photo-électrique ultra sensibles.  À noter qu'il existe des détecteurs spécialement calibrés pour la non détection des animaux domestiques.
    • des contacts magnétiques pour portes et fenêtres qui s'activent lorsque la partie installée sur le cadrage est séparée de celle installée sur la porte ou fenêtre et que le système est en mode actif.
    • un poste central de surveillance (dans les locaux de la compagnie d'alarme).  Si le système est relié à un central de surveillance, le panneau de contrôle transmet des signaux au central de surveillance  via une ligne téléphonique régulière, sécurisée, cellulaire ou satellite  Le répartiteur du central en devoir prendra les mesures nécessaires, à savoir tenter de communiquer avec les occupants et si requis, diriger les services publics appropriés sur les lieux de l'alarme (police, pompiers, ambulance). Des frais mensuels s'appliquent généralement à l'usage de ce service

    D'autres équipements peuvent compléter le système de base, dont:

    • des détecteurs de fumée de plus en plus exigés en vertu des réglementations municipales.  Reliés au panneau de contrôle, ces appareils signaleront au central de surveillance la présence de toute fumée suspecte.
    • des détecteurs de bris de verre sensibles au son émis par le verre qui éclate.  En s'activant, ils transmettent un signal de détection au central.
    • des boutons d'urgence installés aux endroits stratégiques qui lorsque enfoncés par l'utilisateur, signale immédiatement au central une situation d'urgence.
    • des caméras à circuit fermé capable d'enregistrer et de surveiller toute la surface à protéger, à l'extérieur comme à l'intérieur.

    Quels sont les avantages d'un système relié à un central de surveillance?
    Réponse:  Un système relié au central communique avec celui-ci par ligne téléphonique.  Le scénario classique se déroule comme suit:
    • le système d'alarme capte un signal
    • un délai variant de 30 et 40 secondes permet à l'utilisateur autorisé de désactiver le système avant le déclenchement
    • si le système n'est pas désactivé à l'intérieur du délai alloué, un signal est transmis au central via une ligne téléphonique
    • le central de surveillance reçoit le signal, qui est aussitôt analysé et interprété.  En général, le répartiteur téléphone d'abord sur place.  Si personne ne répond ou si la personne sur place est incapable de fournir le mot de passe approprié, le répartiteur communique sans délai avec la police
    • la police répond à l'appel du central d'alarme et prend action immédiate.

    Mise en garde:  Un système résidentiel relié au central utilise habituellement la ligne de l'abonné pour transmettre ses signaux.  Si votre sécurité ou celle de vos proches est menacée pendant cette transmission, vous devez pouvoir composer le 911 ou appeler à l'aide au moyen d'un téléphone cellulaire ou en vous assurant d'avoir une autre ligne disponible en tout temps.

    Un système local, c'est-à-dire NON relié au central d'alarme réagit par des voyants lumineux indiquant une alarme et active la sirène.  On ne peut compter que sur la vigilance des voisins ou des passants pour appeler la police.  Ceux-ci ne doivent JAMAIS tenter d'intervenir sans la présence des autorités.

    Un système local devrait idéalement combiner alarmes sonores et lumières stroboscopiques installées du côté visible de la maison depuis la rue et tout en demeurant aussi inaccessibles que possible.  Parce qu'il est difficile à l'oreille de localiser avec précision la provenance d'une sirène, il est recommandé d'indiquer au voisinage l'emplacement des lumières et de la sirène là où elles sont visibles et audibles.

    Le seul avantage d'un tel système réside dans le fait que le malfaiteur désire s'acquitter rapidement de son méfait sans être détecté.  Plusieurs cambrioleurs s'enfuient dès que la sirène se fait entendre et que les lumières stroboscopiques s'allument. Par contre, il est malheureusement fréquent que les voisins craignent de s'impliquer ou qu'ils soient tout simplement absents au moment de l'alarme.  Ainsi, un système non relié peut s'avérer efficace dans une banlieue peuplée mais complètement inutile à la campagne ou sans voisin à proximité.



    Comment choisir ma compagnie d'alarme ?
    Réponse:  Faire le bon choix parmi les compagnies sur le marché peut sembler difficile, en raison notamment de la complexité des technologies offertes.  Voici quelques suggestions::

    • Demandez à vos amis et à vos voisins s'ils peuvent vous recommander une compagnie ayant fait ses preuves
    • Déterminez quel sera le délai entre le moment de l'achat de votre système et la date d'installation offerte par la compagnie
    • Informez-vous sur le service après vente.  Obtenez des références parmi leurs clients, parlez-leur.
    • Exigez les détails quant aux garanties offertes
    • Rencontrez au moins trois compagnies, comparez les devis.
    • Demandez-leur de quelle manière s'effectue la sélection du personnel d'installation et de l'équipe des ventes.  Priviléigiez une compagnie qui tient compte des antécédents judiciaires de ses employés.
    • Communiquez avec votre service local de police.  Ils seront en mesure de vous renseigner sur le délai de réponses aux alarmes de la compagnie et de vous fournir les statistiques quant aux fausses alarmes.
    • Assurez-vous que la compagnie réponde aux normes en vigueur et qu'elle détienne les permis et les accréditations nécessaires.  Privilégiez une compagnie dont les installations et le poste central sont homologués par le ULC (Laboratoire des assureurs du Canada).
    • Étudiez les contrats proposés avec attention.  N'en négligez aucun aspect.  Comparez les avantages entre un système loué ou un système vendu.  Informez-vous sur la durée initiale du contrat et sur les termes de son renouvellement.
    • Finalement, en comparant les prix, tenez compte du degré de protection et des caractéristiques offertes.  Parfois, un système moins coûteux peut convenir parfaitement à vos besoins, alors qu'un système ultra-sophistiqué peut s'avérer être une dépense inutile. 

     

    Qu'est ce une alarme de type non fondé ou fausse alarme?
    Réponse :  Une alarme de type non fondé est une fausse alarme ayant occasionné le déplacement inutile des services publics concernés.  Certains centraux de surveillance exigent de leurs répartiteurs qu'ils envoient la police sur réception de tout signal, même si il y a évidence de mauvaise procédure par l'utilisateur.  Cette politique est généralement appliquée par les gros centraux dont le volume d'alarmes est trop élevé pour permettre que chaque signal soit interprété avec discernement.  Il est par conséquent suggéré de vérifier auprès de sa compagnie d'alarme quelles sont les procédures appliquées en cas de fausse alarme.  

     

    Quel est l'impact des fausses alarmes sur la qualité du service?
    Réponse:  Les alarmes de type non fondé  constituent un problème de taille pour toutes les municipalités.  En effet, on estime que le pourcentage moyen de fausses alarmes par rapport à toutes les alarmes reçues se situe entre 95% et 99%.  Pour cette raison, les services de police de la plûpart des municipalités pénalisent les fausses alarmes.   Par exemple, sur tout le territoire desservi par la SPVM, le maximum de fausses alarmes tolérées sur une période de douze mois est de quatre, après quoi, les policiers ne se déplacent plus.  En outre, dès la deuxième fausse alarme à l'intérieur de la même année, de lourdes amendes sont imposées, lesquelles varient entre 60$ et 600$, selon qu'il s'agisse d'une résidence ou d'un établissement commercial et selon le nombre de fausses alarmes déjà compilées dans l'année. Après quatre fausses alarmes, l'abonné reçoit un avis de suspension et le central de surveillance se verra refuser le concours des policiers en cas d'alarme.  Cette réglementation est devenue nécessaire en raison du nombre élevés d'alarmes non fondées qui monopolisent inutilement les services de police, au risque de retarder les interventions urgentes.  Si vous faites l'objet d'une suspension, il faut alors faire appel à des patrouilleurs privés dont les tarifs sont passablement élevés.  


    Que dois-je faire si j'ai dépassé le nombre permis d'alarmes non fondées?
    Réponse :  Votre compagnie d'alarme a le devoir de vous aviser lorsque vous approchez de la limite accordée par votre municipalité.  On vous proposera sans doute les services de patrouilleurs privés en cas d'alarme, mais la prévention demeure la meilleure attitude.  En utilisant votre système d'alarme selon les directives de votre central et en veillant à le maintenir en bon état, vous vous éviterez ce type de problème.

    Que dois-je faire si l'alarme se déclenche accidentellement en ma présence?
    Réponse :  Il faut communiquer avec le central de surveillance sans délai, avant que le répartiteur en devoir n'ait eu le temps d'appeler la police.  S'il vous est impossible d'utiliser le téléphone parce que votre ligne transmet les signaux du système d'alarme, considérez la pertinence d'avoir une autre ligne téléphonique disponible ou un cellulaire.  Votre central déterminera avec vous s'il s'agit d'une mauvaise procédure de votre part ou si votre système d'alarme doit faire l'objet d'une inspection et le cas échéant, d'un ajustement ou d'une réparation.


    Qu'est-ce qu' une ligne supervisée de type DVACS ?
    Réponse :  Il s'agit d'un circuit de transmission téléphonique en mode numérique seulement  utilisé spécifiquement pour le transport des signaux d'alarme.  En cas de coupure ou de défectuosité, le central d'alarme reçoit immédiatement un signal d'interruption des transmissions et peut prendre rapidement les mesures appropriées afin de garantir la sécurité des locaux protégés.

    Quels sont les avantages d'une ligne supervisée ?
    Réponse :  En plus d'assurer une transmission immédiate des alarmes au central de surveillance, ces lignes ne peuvent être neutralisées sans qu'un signal de rupture ne parvienne au central.  Elles sont particulièrement recommandées pour la surveillance des commerces à haut risque comme les bijouteries.  Des frais mensuels s'appliquent.

    Que dois je faire si j'ai des animaux domestiques?
    Réponse :  Il existe maintenant des détecteurs de mouvements spécialement calibrés pour ignorer la présence des animaux domestiques. Si vous avez des animaux domestiques qui circulent librement dans la maison en votre absence, il est important d'en informer votre compagnie d'alarme avant l'installation de votre système afin d'éviter les fausses alarmes.

    Ai-je droit à un rabais sur ma prime d'assurance habitation si je possède un système d'alarme?
    Réponse :  Oui, la plupart des compagnies d'assurances offrent un réduction de l'ordre de 5% à 20% sur le coût de votre prime lorsque votre résidence est protégée par un système d'alarme relié à un central approuvé.  Certaines compagnies vont même jusqu'à exiger un système d'alarme pour vous assurer.

    Qu'est ce un certificat ULC ?
    Réponse :  Le ULC (Laboratoires des assureurs du Canada) est l'organisme à but non lucratif qui réglemente et surveille l'application des normes en vigueur pour les compagnies d'alarme qu'il accrédite.  Pour que cette accréditation demeure valide, la compagnie d'alarme est soumise à des inspections régulières et doit se conformer aux procédures très strictes élaborées par l'organisme.  Par conséquent, un central de surveillance approuvé par le ULC demeure le choix par excellence du consommateur.  Un certificat ULC est accordé à un établissement commercial dont l'installation du système d'alarme est rigoureusement conforme aux normes et dont le central est également détenteur d'une accréditation.  Dans plusieurs cas, la compagnie d'assurances peut refuser d'assurer un espace commercial à risque si le système d'alarme ne peut faire l'objet de cette certification.  En matière de sécurité résidentielle, aucun certificat n'est habituellement exigé, bien que les assureurs privilégient les centraux ULC.

    Extraits du magazine PROTÉGEZ-VOUS en matière de sécurité résidentielle
    • Posez des serrures à double barillet, qui ne s'ouvrent de l'intérieur qu'avec une clé.
    • Si votre maison est dotée d'une porte fenêtre, munissez-la d'une barre antivol au fond de la glissière inférieure. Vissez aussi une plaque métallique dans la glissière supérieure afin d'empêcher les voleurs de soulever et de retirer la porte fenêtre.
    • Afficher votre numéro civique en gros caractères dans le but d'aider les voisins et la police à identifier votre maison en cas de problèmes.
    • Avant de partir en vacances, prévenez vos voisins. Faites retenir ou ramasser votre courrier et vos journaux. Sur votre répondeur téléphonique, ne dites pas que vous êtes en vacances. Pendant une absence de plusieurs semaines, faites tondre votre gazon ou déneiger votre entrée d'auto.
    • Demander à votre voisin, à un parent ou à un ami d'enlever les prospectus de votre boite aux lettres. Demandez lui aussi de garer de temps à autre une auto dans votre entrée.
    • Si vous installez un système d'alarme, n'oubliez pas d'apposer sur les portes et fenêtres les autocollants fournis par votre compagnie d'alarme, indiquant que votre maison est protégée.
    • Si possible, installez des minuteries qui commandent automatiquement l'ouverture et la fermeture des lumières,